Ils sont bons pour le bien-être général, mais les jeux vidéo ne sont pas le moyen d’obtenir une nuit de sommeil paisible. Nos collègues français de PédaGoJeux listent trois conseils pour garantir la qualité du sommeil de vos enfants qui jouent aux jeux vidéo. 

Une bonne nuit de sommeil est essentielle pour bien commencer sa journée. Le manque de sommeil peut avoir un impact sur la santé et l’apprentissage (problèmes de concentration, fatigue…) des enfants. Il est donc essentiel de veiller à ce que rien ne vienne perturber le temps de sommeil. Cela s’applique également aux jeux vidéo

 

CONSEIL 1 : Définir le temps de jeu

Certains jeux vidéo – souvent ceux qui se jouent en ligne avec des amis – ne sont pas toujours faciles à aligner en termes de temps de jeu (une partie de Fortnite, par exemple, peut être courte ou longue). Souvent, ce sont aussi des jeux vidéo qui impliquent beaucoup d’excitation. Ces deux éléments ne sont pas idéales pour une bonne nuit de sommeil. Selon la spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola, il est important d’expliquer aux enfants l’importance d’avoir un sommeil suffisant.

 

Elle recommande de limiter le temps de jeu et de fixer des limites avec les enfants. Informez votre enfant lorsqu’il peut jouer encore 10 ou 5 minutes avant que le temps de jeu maximal ne soit atteint. Cela permet à l’enfant de terminer sa séance de jeu tranquillement.

 

CONSEIL 2 : Pas de jeux vidéo juste avant d’aller se coucher

Contrairement à la télévision, la nature interactive de la plupart des jeux vidéo stimule l’activité cérébrale. Il est donc conseillé d’arrêter de jouer aux jeux vidéo une demi-heure avant d’aller se coucher. Arrêter de jouer à temps permet la décompression nécessaire pour s’endormir paisiblement.

 

Une bonne façon d’intégrer cet aspect dans le rituel du sommeil est de demander à vos enfants ce qu’ils ont fait après leur séance de jeu. En les laissant vous raconter leurs aventures numériques, vous leur donnez la possibilité de continuer à s’intéresser aux jeux vidéo sans y jouer. En même temps, vous augmentez votre implication dans leur monde et ils peuvent se préparer à une bonne nuit de sommeil.

 

CONSEIL 3 : Évitez les écrans dans la chambre à coucher

Aujourd’hui, de nombreux jeux vidéo peuvent également être joués sur un smartphone ou une tablette. Il est donc hautement souhaitable d’éviter la présence d’écrans dans la chambre à coucher. En un rien de temps, la session de jeu qui a commencé sur le PC ou la console de jeux vidéo se poursuivra dans le lit !